top of page

Participation en pratique


Eunice Pariodi


Anne & Déborah : « Mieux se découvrir »

La participation est à la fois une valeur naturelle dans le fonctionnement de La Courte Echelle, et un aspect que nous voulons continuer à développer.


Nous fournissons aux églises des outils pour aller à la rencontre des enfants, nous ne faisons pas les animations à leur place. Elles sont donc obligées de participer ! Cela permet d’impliquer toute la communauté. Nous avons reçu beaucoup de retours d’utilisateurs de nos programmes s’émerveillant d’avoir pu faire participer des ados ou des personnes âgées… tout le monde peut mettre la main à la pâte ! C’est alors que les talents insoupçonnés se révèlent : un tel est très doué pour le théâtre, un autre pour animer un jeu, un autre encore pour raconter des histoires…


Outre la participation des communautés, nous visons celle des enfants. Notre but n’est pas de leur apporter l’Evangile sur un plateau d’argent, nous voulons qu’ils puissent le découvrir d’eux-mêmes. Cela se fera au travers des jeux, de l’accueil, des sourires, de l’amour qu’on leur porte, et bien sûr grâce aux sketches et aux récits bibliques. Et même là, nous essayons d’imaginer comment les enfants peuvent participer aux histoires et saisir eux-mêmes le message pour leur vie. Ça, c’est notre défi !


Léa : « Se réveiller »

Quelqu'un a dit « on ne peut découvrir de nouveaux océans sans avoir le courage de perdre de vue le rivage. » Me voilà sur l'Autre Rive.


Pourquoi partir ? Pourquoi quitter cette chaleureuse assemblée d'Ans-Alleur qui m'a accueilli presque toute une vie ? Pour comparer ? Loin de là ma pensée. « Quand la comparaison rentre par la porte, l'amour sort par la fenêtre. » Je pars simplement pour aller à la rencontre d'une jeune Communauté qui appréciera d'être entourée, soutenue, encouragée.


L'accueil du dimanche matin avec sa collation est bienfaisante et puis c'est le choc ! D'auditeur silencieux, plus ou moins attentif, que vous étiez toute votre vie, vous devenez acteur, participant à 100 %. Une chanson, un poème, une séquence de film, vous voilà plongé au cœur du message. Interpellé, obligé de réfléchir, de se repositionner, un message qui doit réformer nos vies. Nous allons à la rencontre des gens de la Bible avec les mêmes craintes, les mêmes faiblesses que nous, mais pour qui Dieu a un projet de vie. Un message pour nous apprendre que, dans notre vie, tout ne tourne pas autour de nous, mais autour de Dieu et de notre prochain. Une Communauté de jeunes et de moins jeunes sensibles aux besoins des gens du dedans et du dehors. Aimer, c'est apprendre à écouter la différence de l'autre.


Vivre un culte à Hannut c'est de la dynamite. Pourquoi pas chez vous ? Participer, c'est se réveiller !


Jérémie – Keeping connected

Au début, nous étions huit adultes. Sept ans après, de nouvelles têtes nous ont rejoint et, surtout, plein d’enfants sont nés ! Comment combiner dès lors les obligations et les limites des uns et des autres, tout en favorisant une vie communautaire participative qui va au-delà du culte du dimanche ?


Premier outil, l’application Viber que nous avons tous téléchargée sur nos smartphones. Dans le groupe (privé) de notre Communauté, nous échangeons à bâtons rompus – et pas juste des détails pratiques de la prochaine agape. Je partage régulièrement un passage biblique ou un chant qui me touche. Quelqu’un proposera une réflexion sur la prédication du dimanche, un autre apportera un sujet de reconnaissance. Avec Viber, je peux convenir d’un moment pour rencontrer l’autre et continuer notre discussion, car rien ne remplace les rencontres « en vrai ».


Deuxième outil, le système de diffusion en direct de nos groupes de lecture du mardi soir. Pour permettre aux jeunes parents, aux personnes qui habitent loin ou qui rentrent tard de participer, nos discussions sont filmées et il suffit de connaître le mot de passe pour se connecter et participer via la boite de discussion associée. Encore une fois, c’est un moyen, pas une fin. J’ai d’ailleurs bien plus de joie à retrouver mes frères et sœurs autour d’une tasse de thé que d’apporter ma pierre à l’édifice derrière mon écran… avec 20 secondes de décalage !

Comments


bottom of page